rochers

12 Heures de DURNAL 

Comme annoncé précédemment sur le site et dans le dernier A&A, le CAB organise en collaboration avec la KBF (flamand) et le NKBV (hollandais) les 12 hr de Durnal le samedi 12 septembre.

Principe

grimper en cordée un maximum de voies pour totaliser 1.000 m d'escalade

Déroulement général de l’escalade

Escalade en cordée de deux avec descente par la technique de la moulinette.

Le premier grimpeur escalade en tête de cordée et place les dégaines pour son assurage, il installe la moulinette à l’endroit prévu et redescend.

Le second grimpe assuré par le premier en récupérant les dégaines jusqu’à la moulinette. Il redescend en moulinette assuré par le premier, puis un des deux rappelle la corde pendant que l’autre se rend au secrétariat pour la voie suivante.

Chaque grimpeur peut grimper en tête à tour de rôle, mais ce n’est pas obligatoire de changer.

Nidifications dans nos falaises 

Nous sommes maintenant à nouveau dans le début de la période de nidification des faucons, le moment où ils décident de l’endroit où nicher. Déjà dans cette période délicate il faut assurer leur quiétude et ne pas s’en approcher à  moins de 25 m comme ce sera le cas lors de la couvaison, du nourrissage et de l’éducation des jeunes.

Si les faucons pèlerins comme les grands-ducs sont des espèces protégées, la nidification des autres espèces comme les chouettes, faucons crécerelles, etc. doit aussi être protégée.

Voici la situation des différents massifs d’escalade concernés, les interdictions sont d'application au moins jusque début juin. La levée des interdictions sera communiquée également sur ce site.

FREYR : nidification en cours du côté du Pape (la grotte au-dessus du Z)

Voies interdites : L3 et L4 de Plaisir éphémère
L2 et L3 des Portes du Chaos
L2 du Z

Bloc tombé à Beez secteur Eté Indien 

Bonjour à toutes et tous,

Pour ceux qui en douteraient encore, les rochers bougent, certes très lentement, mais au bout de quelques centaines ou milliers d'années, certains blocs finissent par tomber.
En particulier les zones surplombantes comprennent des blocs qui ont l'air bien soudés à la falaise, mais, surtout dans les rochers dolomitiques avec leurs très nombreuses fissures, celles-ci peuvent s'agrandir, micron par micron et finalement une pierre ou même un bloc peut se détacher.