revue

Dans l’enquête réalisée l’an dernier par Olek Kazimirowski auprès d’un échantillon de 120 grimpeurs, dans le cadre de son mémoire de fin d’études pour l’obtention du certificat interuniversitaire en management du sport, 71% des grimpeurs interrogés affirmaient ne pas du tout connaître la fédération et 30% ne ressentir aucun sentiment d’appartenance à celle-ci …

Si la manière de conduire une enquête peut sans doute prêter flanc à la critique, le constat s’impose : la visibilité de notre fédération dans le monde belge de l’escalade demeure précaire.

Faut-il s’en inquiéter ?

Ou même s’en étonner ?

Avez-vous déjà porté attention à l’environnement alpin et plus particulièrement à sa flore? Connaissez-vous ne fût-ce que les plus caractéristiques et les plus communes des plantes qui parent nos montagnes ?